Une plénière émouvante

Samedi 3 décembre, nous avons vécu la plénière de la BASE. 

Plusieurs fois par an, le Groupe d’Animation et de Représentation convoque les adhérent·e·s et sympathisant·e·s de l’association pour faire le point et décider ensemble. Les trois heures sont passées en un éclair. Au programme, nous devions faire un bilan de cette première année, décider ensemble si nous voulions continuer avec les Diables Bleus et enfin ce que nous avions envie de vivre en 2023.

plus de 23 membres et sympathisant·e·s ont participé – photo Sandra

Chacun·e a pu exprimer ce qu’il ou elle avait vécu·e lors ce cette première année d’activités dans le cadre du projet. Il n’était pas simple d’imaginer que tout cela puisse se réaliser, à Nice. Décloisonnement, intergénérationnel, inter associatif, le brassage semble avoir bien opéré, depuis les soirées à thème, aux travaux collectifs en passant par le mémorable et réussi Festival D’automne. Un réel antidote à la déprime qui guettait certaines! 

Un grand Oui pour les Diables Bleus.

A la question « Est-ce qu’on continue comme ça aux DB en 2023? », les présent·e·s étaient invité·e·s à se répartir dans l’espace entre un Oui et Non ferme. Au grès des arguments, réserves ou envies exprimés, les positions pouvaient changer. Ce débat mouvant a donc pu apporter une réponse claire et quelques nuances. C’est avec un grand « OUI » que nous repartons pour une année 2023, humaine et créative, avec les Diables Bleus pour hôtes et partenaires. De plus, nous continuons à travailler les possibilités d’extension, d’extérieurs et de démultiplication des alternatives de financement pour maintenir un horizon largement ouvert quant aux possibilités d’évolution de la BASE. 

Le débat mouvant – photo Sandra

Des idées et propositions pour 2023.

Une fois bien d’accord avec le cadre à venir, il a été question de demander à chacun·e ce dont il ou elle avait envie d’y vivre en 2023. Les idées et les propositions ont fusé: De nouveaux ateliers pour réfléchir (philo, prospective, rhétorique, argent), pour partager des compétences (couture, affiches, plantations) ou encore pour relever de nouveaux défis (Bilan carbone, 2 tonnes), des envies de poursuivre les rencontres sur l’agriculture, de projeter des films, le souhait de se connecter à l’arrière pays, de tisser des relations avec des partenaires plus lointains pour soutenir des luttes ou s’inspirer, la création du nouveau groupe de travail « logistique » pour mieux organiser le bénévolat et les courses, bien sûr de nouveaux événements festifs avec la participation au carnaval indépendant, un ambitieux Festival de la Connerie humaine au printemps et une deuxième édition pour le Festival d’Automne de la Base! Pour finir en beauté, nous avons eu la proposition de Catherine de coordonner la réalisation d’un ouvrage pour documenter et rendre compte des richesses de cette épopée qui nous lie aux Diables Bleus à travers l’espace et le temps.

Une restitution haute en couleurs! – photo Sandra

Les facilicitateurices ont restitué tout cet enthousiasme sous la forme d’un récit endiablé face à une assistance hilare.

Des groupes de travail renforcés. Passer des rêves à l’action

Comme en 2022, nous comptons bien transformer tous ces rêves en une joyeuse réalité. Rejoignez les groupes de travail: Groupe activités, Groupe finance, Groupe Logistique, en écrivant à notre adresse contact@une-base-a-nice.org ou en rejoignant les fils Signal dédiés!!

Mille mercis et à la prochaine!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *